30 Septembre 2010

Un week-end arty à Tokyo

Par Chloé Montel

 

En dehors des boîtes de nuit et des karaokés parfois tristounets, le quartier de Roppongi abrite d'admirables musées et galeries (“le triangle d'art”) offrant bien souvent des expositions remarquables et parfois ludiques : Le Mori Art Museum, le 21_21 design sight, The National Art Center et le Suntory Art museum sont incontournables et bénéficient d'une programmation suffisamment variées pour que les amoureux d'art et d'architecture s'y attardent régulièrement.

 

Masahiko Sato “The Definition of Self

 

Parmi les nombreuses expositions ayant lieu cet automne, nous recommandons vivement la visite de l'exposition “The Definition of Self”, orchestrée par Masahiko Sato au 21_21 jusqu'au 7 novembre. Il s'agit d'une part de découvrir l'architecture incroyable de cette institution, conçue par Tadao Ando; et, surtout, de se perdre au milieu des installations, de raisonner sur la définition de l'individu, de son identité, de ses attributs. Qui suis-je ? Comment me situer par rapports aux autres? Fais-je partie d'un groupe? Quelles sont les limites à mon intimité? A quel point suis-je traçable? Autant de questions auxquelles la vingtaine d'installations tentent de répondre.

Masahiko Sato s'est associé avec un grand nombre d'artistes, ingénieurs et scientifiques (surtout japonais) pour créer ce parcours initiatique high-tech.

 

 

Chaque visiteur débute l'exposition en enregistrant ses “attributs” dans un ordinateur: nom, scan de rétine, poids, taille et gestuelle. Ce sont les “4 étapes nécessaires pour apprécier l'exposition”. Cette entrée en matière donne le ton: il faut accepter de s'exposer, être un simple nom dans une base de donnée, et se tenir à la merci de la technologie qui permet à n'importe qui ou n'importe quoi de nous identifier. Ensuite, il faut prendre le temps (et faire la queue!) pour s'amuser avec les installations, découvrir si nous sommes les seuls individus avec le même ratio taille/poids à avoir visité l'exposition à ce jour ou si notre coeur est empathique. Les attributs qui définissent l'homme le plus précisément sont les attributs physiques tels que la rétine et les empruntes digitales. L'individu à qui appartiennent pourtant ces attributs physiques ne saurait lui-même pas les reconnaître parmi d'autres. Alors est-ce drôle ou inquiétant de savoir que la technologie a une meilleure maîtrise que vous de votre propre identité ?

 

 

Masahiko Sato “The definition of Self”, 21_21 Design Sight

16 juillet 2010 – 7 novembre 2010

 

 

Sensing Nature” : Rethinking The Japanese Perception of Nature”

 

Non loin du 21_21, le Mori Art Museum, réputé pour ses expositions d'art “actuel” propose jusqu'au 7 novembre de découvrir les travaux de Yoshioka Tokujin, Shinoda Taro et Kuribayashi Takashi.

La topographie et le climat uniques du Japon posent des problématiques intéressantes aux designers et architectes. “Sensing Nature” esquisse la question de l'intégration d'une (sur)population dans la nature et la perception et l'influence et de cette dernière dans la culture et le mode de vie des Japonais.

Toutes les installations et sculptures sont très poétiques, stimulent nos sens et nous invitent à pénétrer des univers parallèles, en opposition totale avec la vue vertigineuse de Tokyo (moderne et ultra urbanisée) offerte aux visiteurs depuis le 52ème étage de l’emblématique Mori Tower dans laquelle se tient l’exposition. Des plumes volent, des gouttes d’eau tombent simultanément d’une multitudes de pipettes afin de perturber momentanément la surface lisse et tranquille du bassin qui les recueille, une forêt en papier mâché, que l’on traverse « par-dessous » a été reconstituée dans une salle du musée. Si on se laisse facilement transporter, on peut néanmoins perdre le fil de la problématique de départ. A travers ces travaux, l'exposition offre en fait une “représentation” originale de la nature plutôt qu'une explication sur les nouvelles “perceptions” de celle-ci comme le titre le suggère.

Par ailleurs, si l'on souhaite justement approfondir la réflexion sur l'art et la nature, on peut toujours confortablement s'installer dans la dernière salle de l'exposition. Cette salle-librairie met à la disposition du public un grand nombre d'ouvrages (toutes langues confondues) sur ce thème: rassemblant ainsi des livres d'architecture et d'art sur Alberto Garutti, Tobias Rehberger, Olafur Eliasson, Richard Long, Christo, Tadao Ando, Anish Kapoor et bien d'autres...

 

 

Sensing Nature”: Rethinking the Japanese Perception of Nature”, Mori Art Museum

24 Juillet 2010- 7 Novembre 2010

 

 

Un Week end Arty à Naoshima

 

Setouchi (soleil, plages et art contemporain)

 

Loin du bruit et de l'anarchie architecturale de Tokyo, c'est sur l'île de Naoshima que Soichiro Fukutake, grande fortune du Japon, a jeté son dévolu pour transformer le lieu en paradis pour les amoureux d'art contemporain et de la nature. Le Benesse Art Site Naoshima est un complexe de bâtiments extraordinaires conçus par Tadao Ando, regroupant musées, restaurants et chambres d'hôtels dispersés sur 4 sites: Oval, Park, Museum et Beach. L'architecture alliant béton et bois s'inscrit parfaitement dans les collines de l'île. Certains bâtiments ont plus de 10 ans mais l'entretien et le design sont tels que tout semble neuf et ultra moderne. Les oeuvres d'art sont partout: une citrouille jaune de Yayoi Kusama à l'entrée du site, des sculptures de Niki de Saint Phalle dans le park, des Damien Hirst, Richard Long, Ilia Kabakov, Frank Stella et autres dans les chambres, des Basquiat et Thomas Struth dans les restaurants et Cafés. Un cadre magnifique donc, avec une vue sur la mer et une odeur de pins omniprésente. Rien à dire, l'expérience est unique et intemporelle...

Benesse House


Yayoi Kusama, Pumpkin, Naoshima Port

L'île de Naoshima abrite 3 musées : Le Benesse Museum, le Lee Ufan Museum et le Chichu, notre préféré. Construit en sous-terrain pour respecter le relief de l'ile, ses espaces ont été conçus sur mesure pour baigner des oeuvres de Claude Monet, Walter de Maria et James Turrell dans une lumière naturelle. Les larges murs en béton aux angles souvent aigus ont réellement quelque chose de rassurant et de gracieux. En outre, il y fait frais et l'acoustique étrange fait de la visite une expérience solennelle.

Un centre de gravité artistique s'est donc créé autour du Benesse Art site et cette année; sur les 7 îles de Naoshima à Shodoshima, se tient le festival d'art contemporain de Setouchi du 19 juillet au 31 Octobre. Environ 75 artistes ont investi les lieux et éparpillé des installations dans des endroits parfois incongrus. Il aurait fallu rester au moins 5 jours pour partir à la chasse aux oeuvres et faire tamponner notre "Art passeport" à chaque installation. Arbitrairement, sur ce seul week end, nous avons choisi de visiter Naoshima et Teshima. Sans regrets car nous avons goûté au plaisir de se promener à vélo sur une île de pêcheurs, complètement préservée, sans chichis ni vendeurs de pralines, de découvrir des plages magnifiques et désertes et, au détour d'un temple, de tomber sur une cabane en bois où Christian Boltanski présente ses "archives du coeur". Etrange aussi, de marcher sous la pluie artificielle et un arc-en-ciel dans une vielle demeure réaménagée par Olafur Eliasson ou d'admirer les formes dansantes sur le lac de Teshima.

Il est difficile de décrire et d'essayer de transmettre tout ce que nous avons vu durant ce week end hors du temps, entourés 100% de Japonais, finalement très curieux d'art contemporain. Le succès du festival et de la reconversion du site de Naoshima tient aussi au respect des Japonais pour l'environnement et leurs traditions. Les rizières vertes fluos, les petites maisons fleuries et les petits vieux édentés qui poinçonnent les tickets de ferry sont aussi des oeuvres à part entière. On vous recommande chaudement l'expérience si vous passez avant le 31 octobre...ou dans 3 ans, à la prochaine édition du festival.

Teshima Island


Commentaires

s'abonner au flux RSS des commentaires
#0001catherine Frémiot dit | 06/05/2012 13:26
très bien vos annonces sur le Japon! vous en avez d'autres? merci
#0002Lesly Plusquellec dit | 14/12/2012 17:31
Bonjour,
Quelles sont vos recommandations de galeries a Tokio s il vous plait?
MERCI

laisser un commentaire


Un week-end arty à Tokyo