Le faux en art et en droit

de Claude Ducouloux-Favard
Auteur: Claude Ducouloux-Favard
Editeur: Lexis Nexis
Nombre de pages: 180
Prix: €36
Acheter

Le faux en art et en droit

 Par Quentin Lepoutre

 
 
Nos amis chinois ont tout compris. Ils copient ? C’est tout un art. Et cela n’est-il pas chez eux d’abord une école qui fera de vous le digne successeur du maître ? N’en va-t-il pas ainsi de bien des écoles d’art ? Et qu’est-ce que le faux en art ? Qui en a peur et qui en veut, en produit ? Qui le fait circuler ? Qu’en dit la loi ?
Claude Ducouloux-Favard passe en revue le « marché » (ses spécificités, le concept du faux, les acteurs, le droit pénal ou civil…). Incontournables du système, les « experts » sont de fait quelque peu égratignés au passage tant leur qualité aussi bien que leur jugement peuvent être l’un et l’autre subjectifs et parfois mis à mal. L’auteur n’oublie pas d’évoquer ces copistes tout ce qu’il y a d’officiel ni de pigmenter son analyse d’une vingtaine d’affaires spectaculaires et passionnantes (Pétridès, Poussin, Drouot…).  Que l’on se rappelle Van Meegeren, relaxé de collaboration avec les nazis pour leur avoir vendu des faux, mais si doué que ses faux devinrent « d’authentiques faux » très prisés !
Questionnements philosophiques ou réponses légales et exemples concrets, Claude Ducouloux-Favard nous livre une sorte de précis de droit artistique dans un style clair, concis et précis où l’on distingue le vrai du faux.