January 24, 2010 22:11

Le design comme invention

par Julie TUCCI

Meubles, mode, agroalimentaire, transports.
Quatre domaines d’activités. Un point commun: les brevets et le design.

C’est sur ce thème et sur le made in Italy qu’est entièrement organisée l’exposition temporaire Disegno e Design – Brevetti e creatività italiana qui a pour cadre l’Ara Pacis à Rome, sur les bords du Tibre. On peut y admirer presqu’une centaine de dessins et brevets allant des fixations de ski au mythique scooter Vespa devenu un emblème de l’Italie.

Le parcours de l’exposition retrace près d’un siècle d’innovation et de design italien, enrichi de brevets et modèles d’inventions ; précieux documents, en grande partie inédits, conservés auprès de l’Archivio Centrale dello Stato et de l’Ufficio Brevetti e Marchi.

Organisée par la Fondation Valore Italia dont le but est la valorisation du made in Italy et du design italien, l’exposition est en outre valorisée par la présence de nombreux objets brevetés. Les chaussures Ferragamo côtoient le fameux singe Zizì qui a valu à son designer, Bruno Munari, le Compasso d’Oro (récompense créée en 1954 par Aldo Borletti le directeur des grands magasins de La Rinascente) en 1954. Les lunettes de soleil Persol (n. 649) de 1957 créées pour la Société Luxottica sont exposées non loin de la machine à écrire portable Valentine (1970) dont le designer est l’autrichien Ettore Sottsass qui a conçu ce modèle pour Olivetti. On y reconnait aussi la très célèbre radio « cube », plus précisemment la TS 502, créée dans les années soixante pour Brionvega par Richard Sapper et Marco Zanuso (directeur des deux plus prestigieuses revues italiennes sur le design, Casabelle et Domus qui publièrent, entre autres, de nombreux articles de Gio Ponti). Il est impossible de conclure sans évoquer la machine à café espresso dite « La Cornuta » (Modèle 47 de 1949) dessinée par Gio Ponti.

Pour les retardataires, cette exposition peut être visitée au Palazzo della Civiltà de Rome. Une loi de 2003 (n. 350) l'a en effet élevée au rang d'exposition permanente pour valoriser le style italien et l'excellence de la production nationale, et ce, toujours dans le cadre de la Fondation Valore Italia.

Enfin il faut noter qu’à l’entrée du musée, pour le centenaire du mouvement futuriste, se trouve exposée une toile de Giacomo Balla (Turin 1871 – Roma 1958) intitulée Il Genio Futurista. Cette œuvre qui vient d'être restaurée provient de la collection privée de Laura et Lavinia Biagiotti. Cette monumentale huile sur toile de 279 cm X 381 cm arbore les couleurs de l’Italie (rouge, blanc et vert) sur fond bleu. Le peintre a représenté une figure d’homme stylisé : la tête est une étoile, les bras sont en forme de M (initiale de Marinetti, inventeur du Futurisme) et les jambes sont deux triangles rouges. Cette œuvre est en général considérée comme un autoportrait de Balla. Elle est signée FUTURBALLA en signe d’appartenance au mouvement futuriste.

Julie Tucci

Disegno e Design
Musée de l'Ara Pacis
Exposition jusqu'au 31 janvier 2010.
Du mardi au dimanche de 9 heures à 19 heures.
Fermé le lundi.

leave a comment



http://artyparade.com/en/flash-news/13