March 22, 2010

ArtyParade ©

Par Jessica Giraud

 

Cour d'appel de Paris, 13ème Chambre, 25 Novembre 2009

 

Dans cet espèce, qui ne mettait pas en cause vos serviteurs, le prévenu a été condamné pour avoir reproduit sur un site Internet des créations graphiques et rédactionnelles figurant sur un autre site. Parmi les éléments contrefaisant on relève : l’intégralité de la charte graphique, le logo et la "foire aux questions".

 

Quantum de la sanction prononcée : une peine de 6 mois d’emprisonnement avec sursis assorti de 40 000 euros d’amende correctionnelle auxquels s’ajoutent 15 000 euros au titre des dommages et intérêts.

 

A noter, s’il était besoin, que le caractère original des éléments contrefaits, créations protégées par le droit d'auteur, a été reconnu par les juges du fond.

 

Petit rappel à l’intention des adorateurs d’ArtyParade : ce site est une création originale, dont le contenu est protégé par les règles du droit d’auteur. Si d’aventure, tout ou partie de son contenu était republié sur un autre site sans l’aimable accord de ces co-fondatrices, cela pourrait entraîner des poursuites.

 

Bien mal acquis ne profite jamais !

leave a comment


Tribunal de Grande Instance de Paris, 20 mai 2011, Syndicat National des Antiquaires c/ Christie’s

Contrefaçon ou contre pub ?

« Our body / A corps ouvert », accord perdu !

LA PLACE DES RESTES HUMAINS DANS LE DOMAINE PUBLIC CULTUREL

Quand la Lady rend son producteur Gaga

Google écrit une page jurisprudentielle

Quand agir permet de détenir

ArtyParade ©

Un Arrêt de la Cour de Cassation rappelle l’importance des « catalogues raisonnés »

Le chaos mis en demeure

A very bling bling kiss

Ideas are free to travel, not the works of art which formalize them

VIPs but not original

Exhibit towards and against the artist: Yes we can

The story of a title …