30 Octobre 2013 15:47

Quand la photo embaume

Par Julien Beauhaire
 
 
Nouant des liens de plus en plus étroits avec l’art, le Muséum national d’histoire naturelle accueille pendant encore quelques semaines dans ses murs plus de quarante clichés inédits de la photographe Sarah Moon. À voir.  
 
Il y a la Fiac hors les murs, dont les œuvres - le très beau "Hope Hippo" (2013) d'Allora & Calzadilla - et performances jalonnent jusqu’au 11 novembre 2013 les différents espaces du Jardin des Plantes, mais il y a également l’arrivée de la photographe Sarah Moon dans la Grande galerie de l’évolution. Qu’on se le dise, l’art contemporain peut désormais compter sur le Muséum national d’Histoire naturelle.
Jusqu’au 24 novembre, la salle des expositions temporaires accueille Sarah Moon autour d’une exposition intitulée Alchimies. Alchimies, comme le fruit d’une rencontre entre l’institution de Thomas Grenon et l’artiste. Alchimies, comme les quarante clichés inspirés par ses déambulations estivales dans le Muséum, la ménagerie ou la zoothèque qui ornent les murs et les jardins.
 
 
Langage de cygnes, 2000
© Sarah Moon
 
L’occasion de découvrir la vision photographique d’un monde hybride, mi-réel, mi-fantasmagorique, mêlant végétal, minéral et animal. « Taxidermisés, empaillés, embaumés, quoi qu'il en soit, vrais ou faux, morts ou vifs, clairs ou obscurs, d'hier ou d'aujourd'hui, en noirs ou en couleurs, impressionnés sur un cliché, j'expose au Musée d'histoire naturelle mes récits pas très naturels du Minéral du Végétal et de l'Animal. », explique-t-elle. Lion, cygne, perroquet, pélican, éléphant, chimpanzé ou paon se parent d’un noir et blanc majestueux ou de couleurs intenses, voire saturées.
 
 
© Sarah Moon
 
Comme toujours chez cette femme qui privilégie la mise en scène, la maîtrise de la chambre photographique et de la technique révèle des tirages somptueux, souvent grattés ou détériorés qui apportent au motif un sentiment d’intemporalité.
 
 
Balaeniceps rex, 2013
© Sarah Moon
 
Alchimies par Sarah Moon, jusqu’au 24 novembre 2013 au Muséum national d’histoire naturelle.
 
 

laisser un commentaire



http://artyparade.com/flash-news/102