18 Janvier 2011 15:02

Holy Daughters par Prune Nourry

Par Tatyana Franck, commissaire de l'exposition

 
« Soyez audacieux, pionnier, différent et juste ». C'est la meilleure définition que je pourrais donner de la personnalité de Prune et de son art.
Force est de reconnaître que Prune est intrépide. La première fois que je l'ai rencontrée, elle m'a demandé de lui donner une mèche de cheveux pour l’intégrer à une œuvre qu'elle était en train de concevoir sur le thème du corps humain...
Qu'est-ce que l'audace en art ? De la pertinence et de l’impertinence. Prune a choisi un sujet délicat, celui de l'avortement sélectif en Inde... Elle s’est lancée et a élargi l’horizon en rencontrant de nombreux spécialistes de la question.
L’art contemporain prétend viser la transgression même si cette dernière est la plupart du temps ritualisée et encadrée. Prune quant à elle aime prendre des risques et a joué sa réputation pour défendre un projet à la croisée de nombreuses disciplines (art, sociologie, génétique, anthropologie, philosophie).
À travers les œuvres sélectionnées pour cette exposition, Prune affirme sa vision singulière et utilise son imaginaire pour métamorphoser la matière en sculptures et en photographies. Il y a quelque chose d’extrême qui transparaît dans ses œuvres: une pureté d’autant plus insolite que ses sculptures, installations, photographies mettent en évidence le caractère hybride et paradoxal de la modernité.
Il n'y a aucune intention sacrilège dans ses Holy Daughters. Son audace n'est pas une provocation, même si elle propose une transgression des normes esthétiques et des codes culturels.
La mise en relation avec ses œuvres est une expérience émouvante. La variété de médiums utilisés, l'appropriation des machines scientifiques, l'expérience de terrain dans les rues indiennes... Prune sonde nos représentations et nos comportements. Avec beaucoup de respect et d'affection pour la culture indienne, elle questionne les contraintes sociales qui menacent l'équilibre naturel et mettent en danger les femmes indiennes.
Dès le début de cette belle aventure qu’a été la préparation de l’exposition éphémère, Prune, toujours désireuse d'interroger notre monde, s’est attachée à la formation d’un trio artiste-commissaire-collectionneur indépendants. Ensemble, nous avons sélectionné un lieu en dehors des espaces convenus, pour mettre en valeur des expressions artistiques allant au-delà des idées reçues.
À ceux qui trouveront présomptueux l’ambition de Prune d’essayer de faire un monde meilleur, on pourrait rétorquer que l’optimiste sait à quel point le monde est perfectible.
 
68 rue Léon Frot, 11ème, métro Charonne
Jusqu’à dimanche 23 janvier
Tous les jours de 12h à 20h
Avec le soutien de Sophie Ubald-Bocquet et de Jean-François Aimé
 
 
 
Autoportrait en position de fœtus, 2009, tirage contrecollé sur négatoscope de radiologie, édition de 3 exemplaires + 2 E.A © Prune Nourry
 
 
 
Holy Holi (Gaushala), 2010, tirage contrecollé sur négatoscope de radiologie, édition de 3 exemplaires + 2 E.A © Prune Nourry


Un garçon à tout prix
envoyé par prune-art. - Futurs lauréats du Sundance.

laisser un commentaire



http://artyparade.com/flash-news/50