16 Mai 2012

Picasso, de Chirico, Léger et Picabia : Une moderne Antiquité, musée Picasso, Antibes

Par Jeanne Calmont

 
Antibes a bien des attraits en ce printemps 2012 : le soleil a rendez-vous avec la psyché.
 
Picasso, de Chirico, Léger et Picabia : Une moderne Antiquité : le propos de l’exposition qui se tient au musée d’Antibes jusqu’au 20 mai est aussi ambitieux qu’inédit. Ambitieuse, l’exposition est à la mesure du génie des quatre artistes présentés, figures emblématiques de l’histoire de l’art au XXème siècle et à la démesure des siècles qui les séparent chronologiquement de l’Antiquité gréco-romaine. Inédite, l’exposition l’est aussi : si le lien entre art tribal et modernité en peinture fut déjà prétexte à de grandes expositions, le rapprochement entre  l’Antiquité qui souffre d’un a priori sablonneux (pour ne pas dire poussiéreux) et quatre artistes mythiques dont on commence à comprendre qu’ils furent aussi à l’avant-garde dans leur prétendue phase de « Retour à l’Ordre » que dans leurs périodes cubiste, surréaliste, mécaniste et dadaïste, n’est pas si fréquent. Réunis à Antibes après l’avoir été dans le Paris de l’entre-deux-guerres chez le non moins célèbre marchand Léonce Rosenberg, Picasso, de Chirico, Léger et Picabia sont enfin confrontés à ce qui, indéniablement les inspira de loin et de près aux alentours de 1920.
 
A travers une pertinente sélection d’œuvres, le visiteur saisit, de-ci, de-là, la modernité dans l’Antiquité et l’Antiquité dans la modernité. Entre les murs ouverts sur la Méditerranée du château d’Antibes, les formes pleines et apaisées des baigneuses de Picasso, le fragment élevé au rang de mythologie des toiles de Giorgio de Chirico, les grandes figures lisses et articulées de Léger et les Transparences allégoriques de Picabia retrouvent dans les céramiques, les marbres et les bronzes de l’Antiquité pré-classique (Vème siècle avant J.C.) à l’Antiquité tardive (IIIème siècle après J.C.), les partenaires de leurs noces à travers les âges.
Ainsi une Nature morte à la tête antique de Picasso (huile sur toile, 1925, Paris, Centre Pompidou) flirte avec la tête de jeune femme d’un relief funéraire en marbre (Grèce, vers 320 avant J.C., Malibu, Getty Museum), le buste apollonien et sexy de Mélancolie Hermétique de Giorgio de Chirico (huile sur toile, 1918-1919, Paris, musée d’art moderne de la Ville de Paris) avec un énigmatique portrait du Fayoum (tempera sur lin, 150-250 après J.C., Malibu, Getty Museum),
 
 
Giorgio de Chirico, Mélancolie hermétique © D.R.
 
 
 
Momie romano-égyptienne, Portrait d’un jeune homme © D.R.
 
 
 
un métallique Nu sur fond rouge de Fernand Léger (1927, huile sur toile, Washington, Hirshhorn Museum) avec une marmoréenne Ariane endormie (Rome, milieu du IIème siècle avant J.C., San Antonio, San Antonio Museum of Art) et le Sphynx de Picabia (huile sur toile, 1929, Paris, Centre Pompidou) appartenant au cycle des Transparences où les contours des êtres et des choses se superposent comme dans un palimpseste, avec un superbe cratère à figures noires (Grèce, vers 520 avant J.C., Malibu, Getty Museum) sur la panse duquel Dionysos, satyres et ménades se livrent à une bacchanale débridée.
 
 
 
Francis Picabia, Sphinx © D.R.
 
 
 
Cratère à figures noires : Dionysos, satyres et ménades © D.R.
 
 
A côté de ces chocs visuels dignes du Musée imaginaire de Malraux, le catalogue de l’exposition prolonge, à travers 146 illustrations en couleurs et les textes érudits de Christopher Green (professeur au Courtauld Institute, Londres), Jens Daehner (conservateur des Antiques, J. Paul Getty Museum), Jean-Louis Andral (conservateur en chef du musée Picasso, Antibes), Silvia Loreti et Sara Cochran, l’analyse esthétique et scientifique de ce dialogue sensuel et fécond entre les artistes anonymes d’une Antiquité millénaire et les figures de proue de l’art moderne.
 
Du haut du castel d’Antibes, allez contempler plus de quatre siècles d’histoire de l’art.
 
 
Picasso, de Chirico, Léger et Picabia : Une moderne Antiquité
18 février – 20 mai 2012
Musée Picasso, Antibes
Château Grimaldi, 06600 Antibes
04 92 90 54 20/ 26
Tous les jours sauf le lundi, de10h-12h et de 14h à 18h.
Exposition organisée par le J.Paul Getty Museum, Los Angeles, en collaboration avec le musée Picasso, Antibes

Commentaires

s'abonner au flux RSS des commentaires
#0001OK dit | 24/04/2013 10:46
si on n'a pas envit on fait comment???

laisser un commentaire


La toilette mise à nu

La part animale

L'inclassable Emmet Gowin

Les verts galants

Montmartre au sommet

Femmes berbères du Maroc

Miss Mapple et Mr Thorpe

Si l’Orient Express m’était conté…

Caillebotte à l’état de nature

À l’ouest d’Adams

Le glamour en vogue sur papier glacé

Dries Van Noten dévoile ses sources

Henri Cartier-Bresson : la tête, l’œil et le cœur

Braque met de la couleur aux formes

L’inclassable Félix Vallotton

Le testament Brassaï

Raymond Depardon se souvient

Quand la photo embaume

Rendez-vous en terre inconnue

Ecce homo

Camille Claudel sort de ses réserves

Sergio Larrain, le vagabond solitaire

Cet obscur objet du désir

Ferrante Ferranti, Itinerrances

Costa Gavras, carnets photographiques

Simon Hantaï dans l’art

Ron Mueck s’est fait chair

Photo et photo dans la photo

Keith Haring : pop et subversif

Oscar Niemeyer : de la courbe au cosmos

VENISE, MIROIR CAPTIF DE LA PHOTOGRAPHIE ?

Magiques Philippines !

Impressionnant Boudin

Laure Albin Guillot impose la photographie

La fabuleuse collection d'Howard Greenberg

When Art Foretells a Grim Reality

Chagall, plus touchant que jamais

Fifty Shades of Gray

De mémoire d’éléphant

Mary Cassatt at The Mona Bismarck Foundation

Paris à Hollywood

Clichés de France

Don Manuel

Yue Minjun, le clown chinois

Salvateur Dalí

Edward Hopper ou la fabrique de la mythologie américaine

Nous nous sommes tant aimés

Dialogue sur le Grand canal

Picasso, de Chirico, Léger et Picabia : Une moderne Antiquité, musée Picasso, Antibes

THE ANNENBERG FOUNDATION SUPPORTS FRENCH AND AMERICAN COLLABORATION THROUGH THE AMERICAN FRIENDS OF THE MUSEE D’ORSAY

Le Japon... un an après

Et Helmut Newton créa la femme

Matisse, Matisse, Matisse, …

L’héritage Berenice Abbott

David Shrigley: Brain Activity at the Hayward Gallery

Zarina Bhimji at the Whitechapel Gallery, London

Reflet dans un œil d’or

Une aurore boréale nommée Akseli Gallen-Kallela

Doisneau dans les nuits des Halles

Les Stein : une famille et des peintres

La photographie s’expose

Munch moderne

Louis Valtat : à l’aube du fauvisme

En direct de Art Basel

Exposition Figures & Fictions, Photographie Contemporaine d’Afrique du Sud

Haute voiture

FAUVE QUI PEUT

Holy Daughters par Prune Nourry

« Et à part Monet ? » : les expositions d’art du XIXe siècle à Paris

Basquiat à l’honneur au Musée d’art moderne de Paris

Le rideau tombe sur l’Exposition Universelle

Pierre Ducellier dit Windorf (1944-2007) : un Peintre, deux vies, deux livres

Les grandes ventes d’art contemporain de novembre 2010 à New York

Marrakech Art Fair

Arles en Bleu

LaM s’ouvre - Première exposition publique d’art brut en France

Rashid Rana - Perpétuel Paradoxe - Musée Guimet

Les Rencontres de la Photographie in Arles : 40 years of existence

Happy Days à Aix en Provence- Rétrospective François Arnal

Angel Fernandez de Soto - Christie's Londres

La Peau de l’Ours, André Level et Pablo Picasso

Mind the Gap

Hopper, "Si on pouvait le dire avec des mots, il n'y aurait aucune raison de le peindre"

Art Basel 2010

Une artiste en voie de (pro)création : portrait d’une jeune artiste qui s’empare de la science

David Reimondo à la Galerie DiMeo à Paris

Interview de Mattieu Nicol, un des commissaires et responsable presse/partenariats de REVELATION, foire de photographie contemporaine

Death, Sex, Punishment and Springtime in Paris

Enchères records à New York, Vol record à Paris !

JAMES HOWARD- BLACK MONEY- London, 22 April through 21 May 2010

Débat Street Art à la NM Galerie avec ArtyParade en tant qu'intervenant !

BEN, « strip-tease intégral »

PAUL GAUGUIN, VERS LA MODERNITE

Skin Fruit: Art’s Sweeter on the Inside

Henri Michaux & Franklin Chow : traversée du temps, traversée de l’espace

Une vibration inaudible à l’oreille nue…*

Chic un dessin !

Art Paris, une foire digne d'un chenil !

Parade à l’Armory Show

Créés en 2008, les Brit Insurance Design Awards sont au Design ce que les Oscars sont au Cinéma.

Too great, Toorop !

« Turner et ses peintres » au Grand Palais : coup commercial ou véritable innovation ?

Du nouveau au Louvre ? Oui mais du contemporain !

Have a Coke for Islam! Adel Abidin exposes at the Kiasma Museum for Contemporay Art, Helsinki, Finland February 12th – April 25th 2010

Le design comme invention

Aimer avec un pinceau, éduquer avec un regard

Performance de Fabien Breuvart le soir du vernissage de Paris Photo 2009… ou « l’art brut » photographique

Ventes de New York: Sotheby's 1 – Christie’s 0,5

La Fiac 2009 : une foire enfin internationale à Paris

Feu d'artifice de Fabien Giraud et Raphaël Siboni, FIAC 2009

Avec l’éclatement de la bulle, la Frieze apparaît beaucoup moins pétillante