04 Juin 2013 11:23

Keith Haring : pop et subversif

Par Julien Beauhaire
 
 
Il ne fallait pas moins de deux lieux pour exposer l’une des plus grandes rétrospectives consacrées à Keith Haring (1958-1990) : le Musée d’art moderne de la ville de Paris et le CentQuatre. Nul doute que l’icône du pop art a trouvé là un espace à la mesure de sa production subversive. On y découvre une œuvre impertinente, résolument sexuelle et foncièrement politique.
 
 
Untitled, 1982. BvB collection Genève. Encre sumi sur papier. 96,5 x 127 cm
© Keith Haring Foundation
 
La sélection et l’accrochage de Dieter Buchhart et Odile Burluraux met en valeur ses dessins, sculptures et autres supports de création (affiches, merchandising devenu aujourd’hui omniprésent). S’y délivre un message tour à tour empreint de justice sociale, de liberté, de remise en cause du capitalisme, d’antiracisme et de prévention contre le sida. Le CentQuatre dévoile les œuvres grand format de l’Américain. Les inconditionnels de l’artiste seront comblés.
 
 
Untitled, 1984. Musée d’Art moderne de la Ville de Paris. Acrylique sur bois. 2 panneaux : 408 x 352 cm (ensemble)
© Keith Haring Foundation
 
 
Keith Haring, The political line, jusqu’au 18 août 2013 au Musée d’art moderne de la Ville de Paris et au CentQuatre.


Keith Haring, the political line par paris_musees

laisser un commentaire



http://artyparade.com/flash-news/90