Newsletter №12

GIACOMETTI, AU MUSEE, DANS LES SALLES DE VENTES ET DEVANT LA COUR DE CASSATION

1

Giacometti vs Picasso : Le Sud et le Nord. La Méditerranée et les Alpes

Alberto Giacometti et Pablo Picasso sont deux références incontournables des salles de ventes. Après le record de 65 millions de livres pour une sculpture de Giacometti, L'Homme qui marche I, Picasso a repris la tête du classement pour une œuvre d'art vendue aux enchères avec une adjudication de 106,4 millions de dollars chez Christie’s New York pour le Nu au plateau de sculpteur qui comme son nom ne l’indique pas est une huile sur toile.

2

Giacometti ou l’homme qui marche au sommet de la côte

Au moment où l’exposition de la Pinacothèque de Paris tentait d’imposer l’idée aussi imagée qu’imaginaire selon laquelle Alberto Giacometti serait un descendant des Etrusques, la Cour de Cassation de Paris rendait le 1er décembre 2011 un arrêt sans précédent à la défaveur du demandeur : la Fondation Giacometti. En l’espèce, il fut jugé que les matrices (plaques servant à l’impression des estampes) de l’artiste ne peuvent recevoir la qualification juridique d’œuvres d’art. En conséquence, elles sortent de l’assiette des droits moraux (droit au nom, droit au respect de l’oeuvre, droit de divulgation) et patrimoniaux (droit de suite) de ses héritiers. Autrement dit, leur marché est libéralisé. Or, quand on sait que depuis plusieurs décennies, sculptures et toiles du Maître sont le gage d’enchères multimillionnaires, on comprend l’intérêt qu’avait la Fondation Giacometti à revendiquer pour les matrices la qualité d’œuvre d’art. Retour en salles des ventes pour un rappel des faits. Très hauts.

3

La Fondation Giacometti à côté de la plaque

Depuis le 1er décembre 2011, l’on sait désormais que les plaques de zinc servant à la réalisation des lithographies de Giacometti ne sont pas des œuvres de l’esprit, puisque l’artiste qui ne les a pas personnellement réalisées n’a pas non plus souhaité les élever à ce rang. Elles ne permettent donc pas à la fondation héritière des droits d’auteur de l’artiste d’invoquer son monopole pour empêcher la vente des dites plaques.
GIACOMETTI, AU MUSEE, DANS LES SALLES DE VENTES ET DEVANT LA COUR DE CASSATION

Joyeuses Fêtes artistiques !

IMPRESSIONS DE FIN D'ANNEE

SPECIAL JAPON

LA PHOTOGRAPHIE EN LIGNE DE MIRE

DES EXPERIENCES VIRTUELLES MAIS DES VENTES BIEN REELLES

LUCIAN FREUD OU L'INCONSCIENT DE LA CHAIR

MATISSE/RODIN DEUX GENIES AUX MULTIPLES TALENTS

UN BOLTANSKI MONUMENTAL

JENNY HOLZER : LIGHT AND DARKNESS

L'ART BRUT A DECOUVRIR TOUT EN DOUCEUR

DE RIO A PARIS, L'ART PARTICIPATIF DE JR, ENTRE ACTION ET ECHANGE