Newsletter №5

MATISSE/RODIN DEUX GENIES AUX MULTIPLES TALENTS

1

Matisse et Rodin : vigueur de la couleur et du muscle

Le Musée Rodin a eu la bonne idée de juxtaposer jusqu’au 28 février des dessins et des sculptures d’Auguste Rodin (1840-1917) et d’Henri Matisse (1869-1954), démontrant que ces deux artistes ne sont pas aussi éloignés que l’on pourrait le croire.

Matisse, La Serpentine, Bronze, 1909, coll.musée Matisse de Nice © succession H. Matisse - Photo : F. Fernandez

Rodin, Mouvement de danse F, Plâtre brun, Musée Rodin © musée Rodin - Photo : C. Baraja

Lorsque le XIXe siècle rencontre le XXe siècle

Même s’il « peut paraître étrange au premier abord de confronter Rodin et Matisse – le premier étant une figure de la sculpture du XIXe siècle et le second incarnant le renouvellement du langage pictural du début du XXe siècle –, cette exposition est une occasion de rappeler que Matisse a été sculpteur en même temps que Rodin », explique Nadine Lehni, commissaire de l’exposition...

2

Le choc des Titans : Rodin-Matisse

En 1899, Matisse (1869-1954) acquiert chez Vollard le Buste d’Henri Rochefort, plâtre original de Rodin (1840-1917) dont il tire rapidement deux dessins. En plus d’introduire à la relation entre les œuvres des deux artistes qui ne se rencontrent qu’une fois en 1900 et dont rend compte l’exposition du musée Rodin (Paris, 23 octobre 2009-28 février 2010), cette acquisition pose la délicate question du caractère original des œuvres sculptées (par opposition aux œuvres de reproduction) et de leur prix.

Autrement dit comment lire une notice de catalogue de ventes aux enchères et remporter haut la main une sculpture de Rodin par ci, une sculpture de Matisse par là ?

3

La multiplication de l’originalité

Les bronzes de Rodin sont-ils tous juridiquement des œuvres d’art originales ? Quid de l’exemplaire numéro 9 du Baiser ? A-t-il la même valeur juridique que l’exemplaire numéro 1 ou au contraire n’est-il qu’une reproduction, voire une contrefaçon ? Il ressort de la combinaison des dispositions fiscales, de la loi de 2006 sur le droit de suite et du Code de la propriété intellectuelle, que certaines œuvres peuvent être originales tout en existant en plusieurs exemplaires, dans une certaine limite et sous certaines conditions.

Le marché de l’art est-il réservé aux initiés ?

GIACOMETTI, AU MUSEE, DANS LES SALLES DE VENTES ET DEVANT LA COUR DE CASSATION

Joyeuses Fêtes artistiques !

IMPRESSIONS DE FIN D'ANNEE

SPECIAL JAPON

LA PHOTOGRAPHIE EN LIGNE DE MIRE

DES EXPERIENCES VIRTUELLES MAIS DES VENTES BIEN REELLES

LUCIAN FREUD OU L'INCONSCIENT DE LA CHAIR

MATISSE/RODIN DEUX GENIES AUX MULTIPLES TALENTS

UN BOLTANSKI MONUMENTAL

JENNY HOLZER : LIGHT AND DARKNESS

L'ART BRUT A DECOUVRIR TOUT EN DOUCEUR

DE RIO A PARIS, L'ART PARTICIPATIF DE JR, ENTRE ACTION ET ECHANGE